Centre culturel Simone Signoret
14, avenue du Maréchal Foch
95440 Ecouen
Tel +33 (0)1 34 04 03 41


Publié octobre 21, 2012 in Créations

Du livre à l’imaginaire – Les plaisirs de Marguerite de Navarre

d’après Marguerite de Navarre et Clémence Marot

Adaptation René Fix

avec

Céline Andréani, Emmanuelle Monteil, Michel Aymard, Thomas Ségouin et Stéphane Puc

 

Mise en scène

Gerold Schumann

 

Création 2010, production Théâtre de la vallée

 

De simples voix, au départ. Il y a là deux femmes et deux hommes qui dévoilent peu à peu la situation initiale de L’Heptaméron imaginée par Marguerite de Navarre.

Lentement des personnages se dessinent, la lecture se fait théâtral et laisse la place au jeu ! Nos quatre voix, désormais personnages à part entière, font revivre quelques-uns des récits truculents ou poétiques qui ont ravi la cour de François 1er.

Quand la sœur de roi, symbole de notre Renaissance française, débute la rédaction de L’Heptaméron, elle subit l’influence décisive de Boccace, cet auteur italien qui, avec son Décameron, avait fait rougir de plaisir ses contemporains. Mais, en fidèle amie du poète Clément Marot, elle apporte à son récit une touche féminine et gracieuse. C’est tout naturellement donc, qu’au fil de cette déambulation théâtrale, nous inviterons les spectateurs à la découverte en chant et en musique des écrits de jeunesse du poète. Dans L’Adolescence Clémentine, magnifiquement imprimée par Geoffroy Tory, Marot nous livre la confession sincère et poétique à la fois d’un jeune homme pris dans les tourments de la chair et de l’Histoire.

Si les écrits de Marguerite de Navarre et de Clément Marot dessinent des parcours personnels, ils témoignent, à leur manière, de cette exubérante foi, de cette vigoureuse langue française qui découvre pendant la Renaissance sa force et son charme.

 

ILS NOUS ONT ACCUEILLIS

Musée national de la Renaissance

Mai 2011, 8 représentations

La Grange à dîmes, Ecouen

Mai 2011, 2 représentations

No Response to “Du livre à l’imaginaire – Les plaisirs de Marguerite de Navarre”

Comments are closed.