Centre culturel Simone Signoret
14, avenue du Maréchal Foch
95440 Ecouen
Tel +33 (0)1 34 04 03 41


Publié mars 17, 2012 in Créations

La Nuit des Métamorphoses

d’après Ovide

Composition Graciane Finzi

avec

Michel Aymard et Laurianne Robert (comédiens), Bruno Bianchi et Stéphane Puc ( musiciens), Charlotte Schumann (mezzo-soprano), Clémence de Forceville, Léa Hennino, Juliette Herlin et Manon Philippe (Quatuor Racine)

 

Adaptation, mise en scène

Gerold Schumann

 

Création 2010, production Théâtre de la vallée en partenariat avec le Musée national de la Renaissance – Château d’Ecouen
avec le soutien de la DRAC Ile-de-France – service du développement et de l’action territoriale. Diane et Actéon est une œuvre composée pour la Nuit des musées 2010 par Graciane Finzi.

Au gré d’une déambulation nocturne dans les salles du Musée national de la Renaissance – Château d’Ecouen, le visiteur assiste aux divines métamorphoses de Saturne, de Phaéton ou encore de Daphné. Faire résonner les mythes ovidiens au sein du musée à travers une scénographie originale, telle est l’ambition de ce parcours artistique en huit étapes. Le visiteur est amené à découvrir les collections du musée et plus particulièrement des œuvres qui font écho aux thèmes ovidiens, sous le prisme du théâtre, du chant, de la lecture et de la musique contemporaine. Des comédiens interprètent les amours épistolaires de Paris et Hélène, la course effrénée de Phaéton sur le char du Soleil et la métamorphose de la nymphe Daphné, des musiciens mettent en musique les amours de Jupiter et Latone, d’Orphée et Eurydice, Pyrame et Thisbé et leur fin tragique au travers d’un univers électroacoustique théâtralisé et une rencontre entre accordéon et voix murmurées. Enfin, la compositrice Graciane Finzi s’est inspirée du drame de Diane et Actéon pour écrire une pièce musicale pour mezzo-soprano et quatuor à cordes.

Dossier de présentation (PDF)

ILS NOUS ONT ACCUEILLIS 

Musée national de la Renaissance

2010, 18 représentations

No Response to “La Nuit des Métamorphoses – d’après Ovide”

Comments are closed.